L’histoire du Henley, cet ancien sous-vêtement masculin

Chez Pétrone, on se passionne pour l’histoire du vêtement (et particulièrement du sous-vêtement masculin) et ses évolutions. 

Le Henley, aussi connu sous le nom de T-shirt à col tunisien, faisait logiquement partie de nos projets : autrefois sous-vêtement, le Henley s’est depuis mû en une pièce emblématique de la garde-robe masculine.

Peaky blinders henley homme

Une pièce à la fois brut et chic – une certaine idée du style masculin, ici sur Thomas Shelby dans Peaky Blinders.

Après plusieurs mois de travail, notre premier Henley à manches longues verra bientôt le jour. Pour nous aider à valider certains choix, nous vous avions d’ailleurs demandé votre avis dans un questionnaire, comme à notre habitude. 

Et on l’a compris, certains d’entre vous sont déjà conquis par ce modèle. Mais pour d’autres parmi vous – en réalité, une bonne partie – le Henley n’est pas encore un vêtement qui vous est familier. Alors installez-vous confortablement, on vous raconte l’histoire derrière ce bout de tissu iconique.

On commence par la base : qu’est-ce qu’un Henley ? 

Stricto sensu, le Henley est un modèle de haut pour hommes avec une encolure boutonnée. 

C’est une pièce de vêtement hybride, puisque le Henley marche dans le sillon du T-shirt en partageant des origines communes de sous-vêtements. Le Henley reprend également le principe de la patte du boutonnage du polo, sans le col. La boutonnière est clairement le point stylistique fort du Henley : une patte de boutonnage avec 2 à 3 boutons, en bois, nacre, résine ou plus basiquement en plastique.

Historiquement le Henley est un haut d’une épaisseur intermédiaire, entre 200 et 240g/m2, entre le T-shirt (plutôt autour de 150g/m2 en moyenne) et le sweatshirt.

T-shirt Henley vs T-shirt à col tunisien : quelle est la différence ? 

On a bien écumé les internets et force est de constater qu’il n’est pas évident de trouver la nuance. Les deux termes semblent synonymes en français, car par définition, le col tunisien désigne les hauts masculins présentant une encolure boutonnée. Pour autant, rappelons que le polo n’est pas un haut à col tunisien, de par la présence de son col chemise. A noter également, le col tunisien est mixte, là où le Henley semble principalement masculin. 

Donc si nous devions faire une définition maison, nous qualifierons de “col tunisien” les cols avec de petits boutons et d’étroites pattes de boutonnage, formant une ouverture avec des bords légèrement incurvés. Le Henley, lui, nous semble présenter une patte de boutonnage plus large. 

T-shirt col tunisien ou henley

Deux salles, deux ambiances : Musclor vs Henley oversized.

A nouveau, cette distinction restera la nôtre, l’académie du col tunisien n’ayant pas clairement tranché sur le sujet. Si vous avez creusé la nuance entre les deux dénominations, n’hésitez pas à nous faire signe en commentaire.

L’histoire du Henley : un vêtement qui a traversé les âges et les usages 

Comme les chats, ce vêtement semble avoir vécu plusieurs vies en une existence. Retour sur 4 étapes phares de sa riche histoire.

1/ Le Henley est né sous-vêtement

On retrouve les premières traces du Henley au XIXè siècle, en Angleterre. Le sous-vêtement masculin est alors un « one-piece » : une combinaison intégrale boutonnée à l’avant.

One-piece sous-vêtement hommes combinaison

De quoi être bien au chaud en plein hiver. On retrouve l’ami Henley sur Monsieur à gauche.

Puis la combinaison se scinda, donnant naissance au long john en bas (un caleçon long encore porté sous le pantalon, notamment dans les pays froids), et au Henley en haut.

undervest sous-vêtement homme

Une photo de l’« undervest » britannique, vers 1880 – Photo du musée V&A à Londres

Mais le Henley n’en reste pas là et comme son cousin le T-shirt, il se départ de son attribut de sous-vêtement pour devenir un vêtement de dessus.

2/ L’uniforme des rameurs

A fond la forme : dépassant le statut de vêtement de l’intime, le Henley devient la coqueluche des clubs d’aviron en Angleterre.

Le nom de “Henley” trouve en effet son origine dans le nom d’une ville anglaise de l’Oxfordshird : Henley-on-Thames.

Henley on thames

Un paysage qui donne envie de se mettre à l’aviron.

Dès 1839, la bourgade organise la Royal Regatta, la plus grande course d’aviron du Royaume-Uni. 

Le Henley se répand vite car tout comme cela se fait dans le football de nos jours, les perdants donnaient leurs maillots aux gagnants des courses. Apprécié pour son style et sa capacité à faire passer un peu d’air en ouvrant les boutons, le Henley devient alors l’uniforme des rameurs.

aviron henley

Ca souquait un max en Henley à la Royal Regatta de 1912 – Crédit : Rowing History.

La Révolution Industrielle passant par là, le secteur textile change d’échelle et passe à une production en série : la popularité du Henley était lancée.

3/ Soldat Henley, au rapport 

Mais le Henley n’est pas resté cantonné au vestiaire des sportifs. Il traverse l’Atlantique et à partir des années 40, rejoint l’inventaire du G.I. américain pour équiper les soldats, notamment pendant les guerres de Corée et du Vietnam. 

A l’époque on le trouve en blanc écru, marron et vert kaki, les couleurs typiques de l’armée américaine. Le Henley est alors le « Undershirt » du barda des soldats, dans une histoire richement documentée par le blog Abhras, dont on vous recommande la lecture.

undershirt us army

Une pépite des années 1970 : Undershirt, Men’s, Winter Lightweigh “Class 3” – crédit photo : Rakuten, vu chez Abhras

Il est alors fabriqué en 50% coton / 50% laine et est plébiscité pour ses bonnes qualités thermiques en hiver. On apprécie le Henley pour son côté pratique avec son col à boutons, qui permet de réguler sa température plus facilement qu’avec un T-shirt.

4/ Le T-shirt Henley, star de cinéma

Comme son cousin le débardeur, le Henley devient ensuite un vêtement iconique du cinéma. On le retrouve sur les épaules de bon nombre de héros masculins, avec son look d’aventurier intrépide. 

Vous avez certainement croisé ce fameux T-shirt à col boutonné dans bon nombre de films : on le retrouve porté par Ryan Gosling dans Drive, Tom Cruise dans Jack Reacher, Keanu Reeves dans John Wick, ou encore chez Superman.

Henley cinéma films

Le Henley, ce maillot qui fait instantanément grimper votre jauge de testostérone.

Là encore, le Henley voyage, et c’est ainsi qu’on le retrouve dans de nombreux films asiatiques – certainement un héritage des postes de la US Army au Japon, à l’instar du base-ball. Le Henley devient alors un accessoire indispensable des films d’arts martiaux.

ipman henley

Ici porté par les élèves de Ip Man dans “Ip Man 3”.

Très en vogue aux Etats-Unis et en Asie, on aurait pu trouver une cinquième vie au Henley en tant que star des Internets, tant il est devenu populaire sur Instagram. 

Moins répandu en Europe que son comparse le T-shirt, le Henley reste une pièce à la fois pratique, minimaliste et chic – bref c’est un peu la compilation de tout ce qu’on aime. Rendez-vous début décembre pour découvrir notre modèle ! Pour ne pas manquer son lancement (en préventes à prix réduit), n’oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter, juste en dessous de cet article.

La publication a un commentaire

  1. MASSONI

    Magnifique…

Laisser un commentaire

Recevez de nos nouvelles