Quelles matières choisir pour votre pyjama pour hommes ?

Home, sweet home ! Toute cette période du Covid nous a donné des envies de réconfort, de cocooning, de hygge.

À envies de confort, besoin d’une tenue adaptée. Et quoi de mieux qu’un pyjama bien confortable pour la maison ? 

Le premier confinement a donc marqué le début de notre travail sur le premier pyjama Pétrone pour hommes. Notre objectif : créer la tenue d’intérieur ou de nuit confortable qu’on aurait envie de porter, encore et encore, pour tous nos moments de détente à la maison.

En plus de faire les présentations, ce Guide sera l’occasion de vous donner nos conseils pour bien choisir votre pyjama homme : trouver la coupe et le style adaptés à vos besoins, et choisir les meilleures matières pour votre pyjama.

Mais tout d’abord, revenons rapidement sur l’histoire du pyjama.

Retour sur l’histoire du pyjama

Dans l’univers du vêtement, le pyjama divise les opinions.

Totalement ignoré par certains qui le trouvent ringard ou lui préfèrent la liberté de la tenue d’Adam, le pyjama reste pourtant un rituel pour beaucoup d’entre nous. Nous vous avons interrogés à ce sujet, et plus de la moitié d’entre vous nous a confié avoir une tenue dédiée au moment du dodo. 

Le pyjama n’est donc définitivement pas relégué au fond de nos placards, et derrière son image parfois vieillotte, ce vêtement a connu bien des péripéties, devenant au gré des années objet de mode voire de controverses.

L’histoire du pyjama : de l’Inde à l’Occident

Depuis le Moyen-Âge, les hommes portaient des chemises de nuit : de longues tuniques en chanvre ou en lin à manches longues, qui arrivaient jusqu’aux genoux. 

C’est dans l’Inde du 18è siècle, alors sous domination anglaise, que se développe le pyjama pour hommes tel qu’on le connaît : c’est un pantalon en tissu souple, avec une coupe large. Et c’est bien au niveau des jambes que se distingue ce pyjama : le mot “pyjama” (et non écrit “pijama”) est d’ailleurs dérivé du mot hindi “pajama”, lui-même venant du persan “payjama”, ce qui signifie “habillant les jambes” ou “vêtement de jambes”.

Mais le pyjama d’alors ne ressemble pas encore à notre pyjama moderne, car il se porte avec une tunique, le kurta.

peinture inde

« Portrait of a Mughal artist », Yellapah Of Vellore.

À la fin du 19è siècle, les colons anglais ramènent à la maison le pyjama, qui gagne sa place chez les classes aisées européennes qui l’adoptent au détriment de la fameuse chemise de nuit. On apprécie alors son côté pratique, puisque le pantalon de pyjama offre une plus grande liberté de mouvement, tout en tenant chaud en hiver.

Et la Côte d’Azur devint “Pyjamapolis”

Jusqu’au début du 20è siècle, le pyjama est réservé aux hommes, laissant aux femmes leurs traditionnelles chemises de nuit.

Mais le pyjama connaît ensuite une trajectoire étonnante, puisqu’il devient une tenue d’extérieur, pour parader à la plage. Comme le marcel côté maillot de corps, le pyjama devient un outil d’émancipation pour les femmes, qui affirment ainsi leur style et leurs formes. Coco Chanel se fait photographier par Vogue, parée de son pyjama, et devient une des artisans de l’explosion de cette mode. La folie du pyjama s’empare alors de la Côte d’Azur à partir des années 1920, avec des vacancières qui exhibent leurs plus beaux pyjamas de plage. Robert de Beauplan rebaptiste même cette vague “Pyjamapolis”, dont la station balnéaire de Juan-les-Pins à Antibes devient l’épicentre.

Aaah la Côte d’Azur, sa végétation luxuriante, sa météo clémente…et ses ladies en pyjama d’apparat. Photo de Olya Kobruseva provenant de Pexels.

vue paysage côte d'azur

Le film “It Happened One Night” (New York-Miami en VF), une comédie romantique de 1934 avec Claudette Colbert et Clark Gable, contribue à installer la mode du pyjama en tant que vêtement d’intérieur pour les femmes

On arrive à la version classique du pyjama, composé de deux pièces distinctes : une veste à manches longues à col requin et un pantalon, assortis dans le même tissu et le même motif, souvent en flanelle de coton. Avec sa coupe plutôt unisexe, le pyjama rejoint un vestiaire androgyne qui met hommes et femmes sur le même plan. À sa manière, il démocratise encore davantage l’usage du pantalon par les femmes. 

Mais sortons un peu de l’intimité des foyers pour revenir à la sphère publique. 

S’il est vite remplacé sur les plages par le maillot de bain féminin, le pyjama n’a pas encore dit son dernier mot. Au fil du siècle, il se mue en tenue de soirée, synonyme de faste et d’élégance, à l’image du Palazzo Pyjama dessinée par Irène Galitzine – une tenue en soie portée par les femmes, qui se joue de cette ambiguïté entre intimité et société.

Depuis, le pyjama a regagné la sphère de la maison, porté aussi bien par les enfants, les hommes et les femmes. Il n’est pas cantonné au moment du sommeil, et est devenu un vrai vêtement d’intérieur.

Pétrone short de pyjama gris chiné clair pour homme

Les différentes coupes de pyjama

À chaque époque ses modes, et le pyjama pour hommes n’a pas manqué d’évoluer au fil du temps.

Le traditionnel pyjama façon costume

La version traditionnelle du pyjama est comme un costume d’intérieur, composé d’une veste et d’un pantalon assortis. Le pantalon a généralement une coupe droite, ni trop ample, ni trop proche du corps, avec une taille élastiquée ou serrée par un cordon. 

Ce pyjama est le plus souvent en coton ou en flanelle, mais nous reviendrons plus loin sur les matières les plus adaptées pour vos tenues homewear.

La veste classique de pyjama est boutonnée avec un col travaillé, façon col tailleur plus profond, ou col cubain, plus proche de la gorge. La bordure de la veste est parfois dans une couleur contrastant le reste du pyjama.

Le pyjama a longtemps été uni, d’abord blanc, avant de connaître toute une variation de couleurs, des plus classiques (bleu marine et gris en tête) aux plus originales (rose ou jaune pour les femmes). Le pyjama s’est aussi paré de motifs, comme les rayures, ou d’imprimés, comme le motif cachemire pour les plus dandies. 

C’est la version chic et habillée de la tenue de nuit, pour ne pas dire “old school”. Avec son style très classique et formel, ce pyjama est davantage porté par nos aînés. À éviter pour votre première nuit d’amour avec votre nouvelle conquête.

Le pyjama moderne

es plus jeunes générations lui préfèrent un assemblage de pièces du vestiaire masculin pour composer leur propre pyjama.

Sous l’influence d’une mode plus sportswear et moins sapée, beaucoup se contentent désormais de dormir en T-shirt ou en léger sweat à manches longues en haut ; et en sous-vêtement ou fin pantalon de jogging en bas. C’est l’explosion du “homewear”, ces vêtements d’intérieur que l’on porte aussi bien pour dormir, flâner à la maison ou télétravailler. Et les confinements n’ont fait que confirmer cette tendance d’une mode qui brouille les frontières entre intérieur et extérieur, misant en priorité sur le confort.

télétravail homme pyjama
Scènes de la vie moderne en télétravail.

Progressivement, le pyjama se fait aussi plus ample, avec des volumes légèrement oversized. Désormais, pas question de porter un pantalon de pyjama façon slim.

Chez Pétrone vous le savez, nous souhaitons travailler sur tout le répertoire des dessous et des vêtements confortables pour hommes – tout ce dont vous avez besoin pour porter à même la peau. Alors quoi de plus normal que de se pencher sur le sujet du pyjama ! Nous vous proposons une version moderne du pyjama, associant :

- un T-shirt, manches longues ou courtes

- Un bas de pyjama, version pantalon ou short, avec une ceinture élastiquée et deux poches à l’avant

Une tenue de nuit douce et confortable, toujours dans notre mélange de coton pima et micromodal. 

Pétrone short de pyjama bleu marine pour homme
Pétrone pantalon de pyjama bleu marine pour homme

Les matières à privilégier pour un pyjama confortable

Le pyjama façon Pétrone

Parlons justement des matières, car bien choisir la matière de son pyjama est essentiel. 

Le pyjama a une fonction de thermorégulation : il doit évidemment tenir chaud, surtout en hiver. Pas très agréable de se réveiller au milieu de la nuit parce qu’on a froid. Mais il doit aussi pouvoir vous ventiler, en vous laissant respirer sans vous faire transpirer. 

Le coton est souvent la matière la plus utilisée dans les pyjamas modernes, mais nous vous conseillons de vous tourner également du côté des matières artificielles (produites à partir de matières naturelles, façonnées par l’homme) comme le micromodal ou le Tencel. Une matière comme le micromodal s’avère un choix intéressant pour ses qualités respirantes, anti-bactériennes et anti-odeurs – pratique quand on a tendance à beaucoup transpirer la nuit. 

Notre pyjama – version longue avec le pantalon comme version courte avec le short – est confectionné dans un mélange de coton pima, de micromodal et d’élasthanne. Nous utilisons la même maille que pour nos T-shirts ou pour la plupart de nos sous-vêtements. Un tissu doux, légèrement plus élastique qu’un coton classique, et très confortable.

Cette maille bénéficie des atouts du micromodal, cette fibre textile fabriquée en Autriche à partir de pulpe de bois de hêtre.

C’est une matière technique et très performante qui dispose de nombreux avantages, à commencer par son pouvoir thermorégulant. Le micromodal, comme la laine ou le lin, est une matière capable de vous maintenir à une température ambiante. Quand les températures montent, il sèche plus vite et laisse mieux circuler l’air, pour garder une sensation de fraîcheur. À l’inverse, quand le thermomètre chute, le micromodal a cette capacité à conserver votre chaleur corporelle pour vous maintenir au chaud.

Le micromodal est aussi une matière très lisse, qui ne retient ni les bactéries, ni le calcaire. Résultat : une toile qui stocke moins les odeurs, et reste douce au fil du temps, lavage après lavage. 

L’ajout de modal ou micromodal nous permet d’obtenir une matière douce, confortable et technique. Au toucher comme au porter, cette matière fait clairement la différence par rapport à un pyjama classique 100% coton, alors on ne peut que vous recommander de tester ! 

Les matières naturelles

Parmi les matières classiques du pyjama, on retrouve bien sûr le coton. 

Le coton peut être utilisé dans sa version en popeline. La popeline de coton se reconnaît à son tissage très serré, avec un effet légèrement satiné. Elle est la matière phare des chemises pour hommes, et s’est logiquement retrouvée chez son cousin le pyjama.

Parmi ses avantages, la popeline de coton est une matière fluide qui s’entretient très facilement. Le revers de la médaille, de notre point de vue, est qu’elle est moins propice à un pyjama, vêtement dans lequel on recherche un très grand confort et une grande liberté de mouvement.

veste pyjama flanelle
Est-ce que vous vous imaginez en train de dormir en chemise de boulot ? On vous laisse méditer là-dessus…

Autre matière reine du pyjama : la flanelle de coton. Il s’agit en réalité de coton gratté ou foulé : l’étoffe est passée entre deux rouleaux avec de fins picots qui viennent piquer la matière. On obtient ainsi une matière légèrement duveteuse, avec un toucher très doux. On parle également de “pilou”, qui n’est pas seulement un surnom mignon mais bien le nom de ce coton un peu pelucheux.

La flanelle résulte également d’un tissage très serré, qui lui permet d’obtenir de très bonnes performances pour la conservation de la chaleur. 

Enfin, on peut également porter des pyjamas en soie. Matière luxueuse et précieuse, la soie est appréciée pour son toucher très doux et sa bonne capacité à maintenir la peau hydratée.

La soie a aussi d’excellentes propriétés respirantes et thermorégulantes : comme la laine mérinos ou le micromodal, la soie conserve votre chaleur corporelle tout en gardant une couche d’air qui aide à la ventilation. Sa grande douceur la rend agréable à porter, avec très peu de frictions sur le corps. 

Mais forcément, la soie coûte cher à produire, alors un pyjama en soie coûte souvent une petite fortune !

pyjama soie hommes
Sapé comme jamais en pyjama. Photo de Devin Phaly sur Unsplash.

Gare aux matières synthétiques

Dans tous les cas, nous vous déconseillons de choisir des pyjamas fabriqués avec une majorité de matières synthétiques, parmi lesquelles on compte l’acrylique, le polyester ou le nylon. 

Ces matières sont légères mais ne sont pas respirantes : la température du corps augmente vite, et on a tendance à vite suer dedans. 

Ce sont des matières hydrophobes, qui rejettent très facilement l’eau. On retrouve cet effet sur les vêtements de sport : avec leur effet déperlant, l’eau est vite chassée, mais les bactéries stagnent dans le vêtement, entraînant une mauvaise odeur au fil du temps et des ports. 

Moralité : pour un pyjama confortable, respirant, et qui ne gardera pas les mauvaises odeurs, testez une maille mixte entre matières naturelles et matières artificielles, comme le coton associé au micromodal ou au Tencel.

On en parle dans cet article :