Focus sur le Tencel, la matière de notre gamme sport

Dans l'épisode précédent, Nicolo Minchillo, spécialiste de la mode masculine, présentait la gamme sport composée de 2 boxers et un T-shirt sur laquelle nous avons travaillé ensemble.

Dans cette seconde partie, il revient sur les avantages du Tencel, la matière qui compose à 90% nos vêtements de sport.

NB : Les préventes de notre gamme Sport sont terminées : rendez-vous en janvier pour la retrouver sur notre site. Pour être prévenu dès leur arrivée en stock, inscrivez-vous à notre newsletter tout en bas de cet article.

Pétrone boxer sport long tencel bordeaux
 Pétrone T-shirt sport Tencel gris noir-anthracite

Le Tencel : une fibre technique, sans les inconvénients du plastique

Evidemment, le mesh, cette toile micro-alvéolée qui laisse passer l'air, c’est bien, mais ça ne suffit pas.

Car pour que ces sous-vêtements résolvent vraiment les problèmes qu’on trouve sur les fringues de sport, il faut s’attaquer à la source du problème : 

La matière.

Et le Tencel a toutes les qualités pour le faire.

Plus respirant qu’une bouffée d’air frais

Commençons par la préoccupation la plus évidente, et la plus importante à mes yeux : la chaleur.

Si vous faites du sport un tant soit peu sérieusement, à un moment ou un autre, à moins d’être dehors en plein hiver : vous avez chaud. 

pétrone tshirt sport tencel musculation
Disclaimer : malgré son excellente thermorégulation, aucun tee-shirt ne peut vous prémunir des grimaces bizarres durant l’effort.

Eh bien ce jersey de tencel fait encore mieux que les tees techniques synthétiques les plus légers que j’ai eu.

Fun fact : selon Lenzing, porter cette matière durant l’effort donne une température corporelle de surface inférieure de 0,5 ° à 1°C…Par rapport au fait d’être peau nue !


Bon…

Je n’ai pas pu vérifier par moi-même, je vous avoue que je ne me balade pas avec un thermomètre à la salle. 

Mais c’est effectivement ce que j’ai porté de plus frais jusqu’ici, pour sûr !

Plus souple qu’un prof de Yoga

Le deuxième avantage de ce jersey de Tencel, c’est son extrême souplesse

C’est vraiment, très, très stretch, ce qui est idéal pour bouger le plus librement possible.

En fait, ce mélange Tencel est tellement stretch que, si vous le vouliez, vous pourriez passer une taille en dessous de votre vraie taille sans problème.

pétrone tshirt sport tencel
Je tire à peine dessus, du bout des doigts, et la matière suit le mouvement.

D’ailleurs, sur la plupart des photos (de moi, pas celles des mannequins), vous me voyez avec un prototype dont les mesures ne sont pas conformes, et qui est trop petit pour moi.

Or ça ne l’a pas empêché de faire son travail pendant que je le testais à la salle !

Même aussi près du corps, on peine à sentir la moindre tension exercée par la matière.

Par conséquent, sentez vous libre de prendre plus petit si vous voulez un rendu très près du corps. 

Le coton, en sueur face à son challenger

Il y a un critère qui va de pair avec la thermorégulation.

C’est la “respirabilité”.

Les termes sont contre-intuitifs, et parfois confondus entre eux, donc voici une définition simple : 

Thermorégulation = capacité à évacuer l’excès de chaleur corporelle.

Respirabilité = capacité à évacuer l’humidité et la transpiration.

Et autant, pour ce qui est de la thermorégulation, le coton n’est pas si mauvais (mais reste moins efficace), autant en termes de respirabilité… C’est pas top. 

Dans le jargon, on dit souvent qu’il “boit l’eau”. C’est-à-dire qu’au lieu de l’évacuer, il la stocke. 

Dans les faits, ça veut dire que plus votre séance de sport avance, plus vous êtes en nage.

Mais aussi que, lorsque vous passez votre tee-shirt ou boxer en machine, il met des plombes à sécher. 

Avec le Tencel, ce n’est pas le cas : vous resterez au sec tout au long de votre séance.


Et selon mon expérience, avec des lavages en machine à 30°, sur du 800t/min, mon prototype en Tencel sèche 2 à 3x plus vite qu’un tee-shirt en coton. 


Pour être honnête, c’est peut-être le seul point sur lequel mes tees techniques 100% synthétiques le surclassent : ils sèchent encore un peu plus vite. 

Mais le prix à payer, contrairement au Tencel, c’est que…

pétrone tshirt sport tencel musculation
Haltère ? Check. Short de sport ? Check. Tee-shirt bien au sec ? Check. Duvet thermique sur les avants-bras ? Check.

Remarquable à la vue et au toucher (plutôt qu’à l’odeur…)

Le synthétique, ça pue.

Y a rien à faire : à chaque utilisation, les T-shirts en synthétique gardent une odeur de plus en plus désagréable. 

Ce n’est pas que ça empeste de loin non plus, mais si vous mettez le nez dedans, il y a comme une odeur persistante de vieille transpi. 

Et par-dessus le marché, ils ont un aspect souvent très terne (ou excessivement brillant), et un toucher un peu désagréable.

Logique en même temps, puisque les fibres synthétiques sont issues de pétrole…

Dit avec des mots plus communs, le synthétique, c’est du plastique !

Répétition parfaite, tee-shirt soyeux. Visage concentré et satisfait.

pétrone tshirt sport tencel

Or, ce n’est pas le cas du Tencel.

Le Tencel est une fibre “artificielle d’origine naturelle”.

- “Artificielle” parce qu’elle repose effectivement sur une transformation chimique pour passer de matière brute à un fil.

- Mais “d’origine naturelle” car, la matière première utilisée est une pulpe végétale.

cycle production tencel lenzing
Arbre => bois => pulpe => fibre => fil => matière => vêtement. Voilà le process !

En pratique, ça se traduit par : 

- Beaucoup moins d’odeurs durant l’entraînement, et pas d’odeur persistante après lavage.

- Un aspect soyeux, plutôt noble. Pas terne, pas excessivement brillant.

- Le toucher doux et agréable qui va avec cet aspect. 

Une matière responsable (et un choix de communication)

Enfin, ce Tencel de chez Lenzing est exemplaire sur un critère qu’on ne peut pas se permettre de laisser de côté aujourd’hui…

La responsabilité environnementale. 

En bref : 

- C’est une matière transformée et filée en Autriche, par Lenzing, elle-même une entreprise autrichienne. Un point en plus pour la distance d’acheminement !

- La pulpe de bois qui sert de matière première provient de forêts « FSC » (une certification de gestion responsable des forêts). C’est un bois d’eucalyptus, de bambous ou de feuillus d’Europe centrale.

cycle production tencel lenzing

- Une consommation d’eau et d’énergie plus faible : Lenzing estime que sa technologie de teinture “Eco-Color” permet de consommer 50% moins d’eau et d’électricité qu’une matière standard. Et par-dessus le marché, c’est cette même technologie qui garantit une très bonne tenue des teintures dans le temps.
 

- 99% des solvants utilisés restent dans les circuits fermés au lieu de finir dans les eaux. C’est un problème de l’industrie textile dont on parle moins que son empreinte carbone, mais qui influence énormément la qualité de l’eau et la biodiversité.

 

- C’est une matière biodégradable, contrairement à des synthétiques qui mettraient des milliers d’années à disparaître (et dont les micro-particules restent à jamais dans les eaux, et se diffusent à chaque lavage).

 

- Elle est recyclable (Lenzing développe d’ailleurs une gamme “REFIBRA”, proposant un tencel entièrement recyclé).

Remarquez qu’avec tous ces arguments on aurait tout à fait pu le mettre en premier.

À vrai dire, si Pétrone l’avait souhaité, cette capsule aurait pu se nommer :

“Nos sous-vêtements de sport éco-responsables ! »

Parce que les critères pour le faire sont là, et largement.

Beaucoup de marques l’auraient fait pour un simple boxer coton bio.

Alors pourquoi s’en priver ?

Parce que, Pétrone et moi, nous tombons d’accord sur un point : de nos jours, optimiser les choix de production sur la base de critères responsables, ça ne devrait plus être “un argument de vente”, ou une “identité de marque”.

C’est plutôt un pré-requis.

Il faut le faire autant que possible, et ça ne doit pas servir d’alibi pour tout le reste.

On a donc préféré mettre au premier plan les qualités du produit en termes d’utilisation.

Et à titre personnel, je pense que c’est aussi plus éthique de ne pas “abuser de l’éthique” pour vendre. 😉

La qualité, et son contrôle

Rien de nouveau ici, mais ça ne fait jamais de mal de le rappeler : comme pour le reste de leurs produits, ces boxers et tee-shirts Pétrone sont fabriqués dans un atelier familial portugais, dans la région de Guimarães, au nord de Porto.

Tous les produits Pétrone sont soumis à trois contrôles qualité

- Le premier dans l’usine, comme c’est le cas normalement pour n’importe quel produit textile. (Anecdote amusante :  c’est la femme du patron de l’atelier qui s’en charge)

- Le deuxième est confié à un spécialiste tiers indépendant, qui ne travaille ni pour Pétrone, ni pour l’usine. Il va prélever un pourcentage de la production au hasard et le passer au crible.

Et vous savez ce qu’on dit… Jamais deux sans trois !

Le dernier contrôle-qualité est assuré par la team Pétrone elle-même, dans leurs bureaux, qui sont également leurs entrepôts. On n’est jamais trop sûrs !

pétrone bureau gers
Lesdits bureaux et entrepôts : une bâtisse ancienne, en plein milieu d’un petit village du Gers, région où a grandi Nicolas. C’est là que nous nous sommes retrouvés pour le shooting.

Conseils d’utilisation

Ces boxers & T-shirts sont PARFAITS pour ça :

=> De la musculation / du fitness

tshirt sport nicolo pétrone
Au cas où les photos ne seraient pas assez claires… Je précise !

=> Du vélo et de la course

En particulier pour le boxer mi-long, qui préviendra les frottements chez ceux dont les cuisses bien développées se touchent entre elles !

=> De la randonnée

Malheureusement, ni la team Pétrone ni moi ne sommes des habitués du trekking en conditions extrêmes. Nous n’avons donc pas pu tester les produits avec 30kg d’équipement sur le dos pendant dix jours.

Mais à priori, les tests montrent de Lenzing une bonne résistance à l’abrasion et au boulochage. Contrairement à un tee shirt 100% mérinos qui s’en retrouverait très abîmé.

Je ne vois donc pas de raison de vous en priver !

=> Des sports de combat 

Ceux qui ont déjà fait du judo ou du Jiu-Jitsu brésilien, et senti la friction du Gi à même la peau comprendront. 😉

Ils ne sont PAS FAITS pour ça :

=> Remplacer des tee-shirts classiques au quotidien

Libre à vous de le faire, évidemment. Mais l’expert mode que je suis ne peut pas vous le conseiller en toute âme et conscience.

Pour ce qui est des boxers par contre, ça le fait !

=> Vous tenir aussi chaud qu’un sous-vêtement en mérinos

La légende du textile voudrait qu’il existe certaines matières qui vous permettraient d’avoir extrêmement chaud quand il fait froid, être totalement au frais quand il fait chaud.

Fascinant, non ?

Sauf que, comme son nom l’indique, c’est une légende.

Ces sous-vêtements sont faits pour les moments où vous aurez chaud durant l’effort, et ils servent parfaitement cet usage précis.

Par contre, ils iront très bien avec une deuxième couche plus chaude (comme un sweat-zippé) pour un entraînement par temps froid !

=> Vous marier

Non mais, vraiment…
Oui, même si le stress vous fait beaucoup transpirer. 

Bien tenté, mais non !

Bon ok pour le boxer, ça ne se verra pas… Mais ne lui dites rien, ok ?

=> Passer au sèche-linge

Mais en même temps… Aucune fringue n’est censée passer au sèche-linge.

Désolé, mais cet appareil électroménager est une pure barbarie pour les amateurs de beaux textiles. Lavez-les à 30° avec un bon essorage, et laissez les sécher. 

Le bonus de la fin : deux coloris “sportifs” assumés

Un dernier mot avant de partir, maintenant que vous avez toutes les infos sur notre collection !

Je vous ai parlé, au début de cet article, de deux autres coloris “spéciaux” pour le tee-shirt.

Ces coloris sont nés d’une conviction un assez personnelle.

Je voulais, en plus de coloris unis plus classiques, des coloris contrastés qui assument leur attachement à l’univers sportif, en ayant la matière principale dans une couleur, et les zones en mesh dans une autre. 

Évidemment le but n’était pas d’être tape à l’œil. 

Ce sont de simples combinaisons de noir et de gris anthracite chiné.

Mais pourquoi est-ce que ces contrastes feraient particulièrement “sportif”, au juste ?

Vous avez dit “héroïque” ?

Eh bien, ce n’est pas un hasard si les grandes marques d’équipement sportif (Adidas, Nike, Under Armour) recourent à des designs bi-matière ou à empiècement contrastants. 

Tout d’abord, il y a une volonté d’utiliser l’image des costumes des super héros modernes, gravés dans l’inconscient collectif. 

Sans aller jusqu’à des designs aussi extravagants, on surfe sur les valeurs communes du sport et de l’univers des super-héros : dépassement de soi, (sur)performance, et bien évidemment physiques athlétiques. 

Ça peut paraître superficiel, mais les sportifs ont souvent besoin de “totems”, de rituels pour se mettre dans le bain, se motiver. Et c’est à ça que servent ce genre de designs.

Ensuite, si ces designs précis ont été choisis, c’est aussi parce qu’ils flattent leur corps et renforcent l’allure athlétique grâce à de subtiles illusions d’optique. 

Tout repose sur le jeu de contraste : si vous juxtaposez sur un buste des zones claires et des zones foncées, les parties du corps en clair vont sembler plus volumineuses, et celles en foncé, plus atténuées. 

Autrement dit :

=> Si vous faites un tee-shirt noir sur le ventre et la poitrine, et gris sur le côté et les épaules

Il vous donnera un aspect plus large sur les flancs, les bras et la carrure, et plus fin sur le ventre et la poitrine. 

dessin technique tshirt de sport
Voici mon magnifique schéma destiné à expliquer “le tee-shirt qui rend plus robuste”

À l’inverse : 

=> Si vous faites un tee-shirt gris sur le ventre et la poitrine, et noir sur le côté et les épaules

Il vous donnera un air plus fin, plus élancé sur les flancs, et fera plus ressortir la poitrine et le centre du corps. 

dessin technique tshirt de sport
Et lui, c’est le tee-shirt qui affine !

L’idée, c’est de vous laisser le choix en fonction de ce que vous souhaitez accentuer ou masquer légèrement sur votre corps. 

Et oui, je sais que ces coloris ne seront pas pour tout le monde !

Mais en tant que sportif qui a vécu une lente transformation physique en se remettant en forme au fil des années…

J’avais envie que l’on vous propose un tee-shirt qui donnera le petit coup de boost à ceux qui se trouvent trop maigres, ou trop enrobés.

Je voulais qu’on mette à votre disposition ce petit subterfuge, ce coup de pouce pour l’image (parfois difficile) que peut nous renvoyer le miroir.

Bref : je voulais que vous aussi, vous ayez votre “totem” d’athlète. 

Si ces tee-shirts pouvaient ne serait-ce qu’augmenter d’1% de plus votre motivation à faire du sport et à ne rien lâcher, alors j’estimerais que ça en aura valu la peine. 😉

Pétrone T-shirt sport Tencel gris anthracite-noir

Bref, ça va vous plaire !

Ou en tout cas, on l’espère. Parce qu’on s’est vraiment donnés à fond Nicolas, moi et toute l’équipe Pétrone !

J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler sur cette collab’, et je suis très content qu’on ait développé un produit qui est non seulement bon, mais qui répondait selon moi à un vrai vide sur le marché.

pétrone nicolas hernandez nicolo minchillo