Le plein de nouveaux sous-vêtements

Après de longues semaines de disette pour le stock Pétrone, bonne nouvelle : nous avons enfin réceptionné nos nouvelles productions. 

Slips, caleçons, boxers : il y en a pour tous les goûts dans notre collection de sous-vêtements pour hommes, dans un choix de couleurs qui s’élargit au fil du temps, du XS au XXL.

Le billet du jour sera l’occasion de revenir sur nos derniers mois, marqués par les difficultés rencontrées par nos fournisseurs au Portugal. Et c’est aussi bien sûr le moment de vous présenter plus en détail les nouveaux sous-vêtements qui viennent enrichir la collection Pétrone, avec une nouveauté importante qui concerne notre toile.

Retour sur une saison marquée par le coronavirus

Étant une marque née sur le web, avec encore très peu de frais fixes (pas d’équipe pléthorique, ni de loyer de boutique à payer par exemple) nous avons eu la chance d’être jusqu’à présent plutôt préservés de la crise du coronavirus – “profitant” du repli de la consommation vers le e-commerce. Mais vous vous en doutez : il y a un “mais”.

Avec la COVID, tout prend plus de temps

Bien que plutôt chanceux dans ce contexte donc, nous vivons comme tout le monde les conséquences directes du coronavirus, à commencer par une situation devenue très compliquée pour nos fournisseurs au Portugal. Relativement épargné par la première vague, le Portugal a été très durement touché par la deuxième vague à l’automne 2020. 

S’en sont suivis plusieurs phénomènes :

  • un énorme retard d’approvisionnement côté matières premières – chez nous, originaires du bassin méditerranéen – notamment pour un nouveau coton dont nous vous parlerons juste après ;
  • une activité interrompue pendant plusieurs semaines pour notre atelier de teinture ;
  • des ateliers qui ont dû adapter l’emploi du temps de leurs équipes pour respecter les mesures sanitaires, en composant avec les aléas des employés parfois malades ou devant garder leurs enfants ;
  • des étapes de logistique (tout ce qui concerne l’envoi des colis, du filateur à notre atelier, et de notre atelier à notre stock) fortement ralenties, à l’instar de tous les flux de marchandises dans le monde en ce moment.

Bilan des courses : une production qui a tourné au ralenti pendant de longs mois, malgré la meilleure volonté du monde, et de gros retards de production à la clé. Chez nous, cela a représenté plus d’un trimestre de retard, expliquant notre absence de tailles & couleurs dans certains modèles (et vous n’avez pas été sans le remarquer 😅).

Mais rassurez-vous, nous ne sommes pas restés à nous tourner les pouces en regardant notre stock fondre comme neige au soleil. Nous avons même profité de cette période pour faire un peu de R&D.

Elon Musk

Une certaine vision de l’innovation chez Pétrone.

Retour sur la composition de la toile de nos sous-vêtements

Avant de vous parler de cette nouveauté, revenons aux origines : la majorité de nos sous-vêtements (à l’exception de nos boxers en Tencel & laine mérinos) sont composés d’un alliage de coton pima, micromodal et élasthanne. Depuis nos débuts, vous avez été très nombreux à nous partager votre goût pour cette toile légèrement élastique, souple et très douce au toucher, comparée aux sous-vêtements auxquels vous étiez habitués jusqu’à nous connaître.

Au porter, c’est la sensation d’une toile assez fine qui se fait ressentir, comme une seconde peau – un effet rendu possible grâce au micromodal, une matière plus fine que le coton. 

Pourtant, bien que plus fine au toucher, notre toile est légèrement plus lourde qu’un sous-vêtement classique : 170 à 180g/m2 – contre 150 à 160g/m2.

Sur nos productions suivantes, courant 2019 et 2020, nous avons fait le choix d’un coton plus fin, par souci de durabilité ; car si une fibre est fine, elle a tendance à moins pelucher, offrant une surface moins pileuse qu’une fibre plus épaisse.

Une nouvelle génération de coton pour nos sous-vêtements...

Depuis, notre filateur a travaillé sur un nouveau type de coton innovant : le coton compacté. Concrètement, les fibres du coton sont “pré-compactées”, ce qui les rend bien nettes, donnant des fibres plus robustes et moins propices à pelucher qu’un coton classique.

Ce choix nous permet d’obtenir un coton durable, conçu pour bien vivre dans le temps, tout en revenant à un coton légèrement plus épais que nos dernières productions, nous rapprochant ainsi de la toile de nos premières productions. Nous obtenons ainsi une toile avec une bonne « main », à 180g/m2. 

Ce nouveau coton sera désormais utilisé dans la toile de tous nos sous-vêtements (boxers Confort & Héritage, caleçon & slip), toujours mélangé à du micromodal. Vous pourrez retrouver cette nouvelle toile dans tous les sous-vêtements que nous avons récemment remis en stock (sur nos couleurs classiques : lie de vin, gris anthracite, vert bouteille…) et dans toutes les nouveautés dont nous vous parlons juste en dessous.

...avec une évolution logique de nos prix

Et cette innovation, qui est un vrai plus à la fois pour le toucher de notre toile et sa durée de vie, a forcément un coût.

Rajoutons à cela le contexte du coronavirus qui a mis sous pression l’industrie du textile : avec le flux ralenti d’acheminement des matières premières, ces dernières se font maintenant plus rares, et leur prix a connu une flambée que nos ateliers n’ont eu d’autre choix que de subir.

Totalement absorber ce coût supplémentaire de notre côté sans modifier le prix final de nos produits reviendrait à dégrader trop fortement notre marge, nous mettant en difficultés pour continuer à nous développer sereinement (sereinement on a dit, cela ne veut pas dire “en se mettant plein les poches” 😉). On le rappelle, notre marge est d’environ x2,5 sur nos produits – soit une marge déjà serrée dans le monde de la mode, plutôt habituée à des coefficients de 5 et plus si affinités. Descendre en dessous du seuil de 2,5, c’est prendre un risque pour Pétrone. 

Nous ferons donc évoluer le prix de deux de nos modèles :

  • Le slip, qui passe à 22,50 € l’unité, 15 € l’unité par lot de 4 – qui reste à nos yeux un prix accessible par rapport à la qualité que nous vous proposons. Ce prix sera mis en place début mai.
  • Le boxer Confort, qui passe à 25 € l’unité, 17,50 € l’unité par lot de 4 (soit 70 € au total). Comme nous souhaitons pouvoir continuer à vous proposer un boxer au même prix qu’à l’heure actuelle, nous ne ferons évoluer le prix de ce modèle Confort qu’à la fin des préventes de notre nouveau modèle : le boxer Coton bio, dessiné sur la même coupe que notre boxer Confort, légèrement moins onéreux à produire que son grand frère du fait de l’absence de micromodal que nous utilisons dans nos autres sous-vêtements. Ce nouveau modèle restera à 22,50 € l’unité et 15 € l’unité par lot de 4.

Des nouveaux sous-vêtements pour hommes qui viennent enrichir notre palette de couleurs 

Le retour des classiques

On commence par le retour de ces couleurs qui commencent à devenir les classiques de Pétrone : le lin de vin, le gris anthracite, le bleu marine, le vert bouteille… Toute une collection de couleurs unies, denses et profondes. 

Ces couleurs sont à nouveau disponibles dans tous nos modèles : boxer Confort, boxer Héritage, caleçon et slip, du XS au XXL.

Des nouvelles couleurs pour cette saison

Nous en avons aussi profité pour étoffer notre gamme avec de nouvelles couleurs, toujours dans cette idée de vous proposer des teintes élégantes, avec une touche d’originalité dans le monde plutôt terne des sous-vêtements masculins.

Voici donc le bordeaux, qui rappellera quelque chose à ceux qui nous avaient découverts à nos débuts.

Nous avons également produit nos modèles en blanc crème. Réclamé par certains, en effrayant d’autres par son côté immaculé, le blanc crème reste une teinte classique du sous-vêtement masculin, classieuse et intemporelle, qui pourra réjouir les amateurs, on l’espère.

Depuis nos débuts, le bleu et toutes ses nuances restent parmi vos modèles préférés. Voici donc une nouvelle teinte de bleu-gris, le bleu céruléen, discret et raffiné.

Enfin, nous terminons notre nouvelle teinte d’ocre en boxer Confort et T-shirt.

Si vous êtes attentif à nos photos, ce visage ne vous est pas encore familier. Et c’est normal : avec les mesures de confinement de l’Ile-de-France, nous avons dû prolonger notre séjour dans le Gers, où nous avons tous nos stocks et avions prévu d’être pour la réception de nos nouvelles productions. Il nous fallait donc modifier nos habitudes de shooting photo à Paris. 

Qu’à cela ne tienne, un appel à candidatures pour trouver notre nouveau mannequin et une recherche de photographe plus tard, nous étions prêts pour notre premier shooting gersois.

L’occasion pour nous de remercier la talentueuse Marine Garnier derrière l’objectif pour ce qui est, à notre humble avis, une série de superbes photos, et Robin P., mannequin du jour qui s’avère être aussi un de nos clients, et qui a brillamment relevé le défi. Un grand merci à eux deux !

Slip bordeaux pour hommes

Robin est amateur de MMA à ses heures perdues. Prière de ne pas trop le chatouiller donc.

Toutes ces nouveautés sont maintenant disponibles dans notre collection, du XS au XXL. Et pour toute question sur la taille qu’il vous faut, comme d’habitude, n’hésitez pas à nous contacter.

On en parle dans cet article :

27,5€
22,5€
27,5€

Laisser un commentaire

Recevez de nos nouvelles